420 00ème génotypage : 10 ans de génotypage en Normande en Mayenne

17déc

420 000ème génotypage : 10 ans de Génotypage en Race Normande chez Vincent Gesland (Mayenne)

Pour Vincent, la Normande fut un choix « économique » dès le début. Et afin de faire progresser son troupeau, l’éleveur a rapidement opté en 2010 vers l’innovation qu’était le génotypage : « j’y ai cru tout de suite ! ».
 

Aujourd’hui, 10 ans plus tard, quelles conséquences ?

  • diminution par 2 de ses mammites cliniques : 
    • + de 2 points de TP
    • + 1 point en TB
    • + 300 kg de lait
    • Beaucoup de progrès en pointage au niveau de la musculature et des aplombs
    • -30 jours d’Intervalle Vêlage-Vêlage de gagnées
    • Lors du tarissement, 2/3 de ses vaches ne reçoivent ni antibiotique ni bouchon !
    • Son troupeau culmine une avance de 10 points d’ISU sur les autres élevages normands

 

Comment est-il parvenu à ces résultats ?

Ses objectifs sont clairs : reproduction, cellules, vitesse de traite.

Ainsi les femelles sont accouplées par l’éleveur à l’aide du logiciel d’accouplement Evolution et de l’OS Normande via la stratégie suivante :

  • Génisses : 25% sexée / 25% croisement limousin / 50% conventionnel
  • Vache : 10% sexée / 25% croisement charolais / 65% conventionnel

Il observe que ses bœufs croisés font le même poids qu’un normand mais vendu +0.50cts €.

 

Quel retour sur investissement ?

Exemple de calcul marge brute en 2019 avec 50 VL et 350 000L produits en race Normande

Retour sur investissement : +32€ /1000 L

En somme, Vincent constate un troupeau bien plus homogène qu’il y a 10 ans et plus agréable à travailler au regard de l’amélioration de la santé du troupeau. Il observe moins de réformes subies.

Pour lui, ces progrès sont clairement dus au génotypage : « c’est un outil FORMIDABLE » précise t'il!

Enfin il conclue : « Génotypage + sélection sur la reproduction = REUSSITE technique et économique! »